Créer mon blog M'identifier

Retourner sur la première page du blog

Ode à l'Humanité (j'avoue je suis au paroxysme du stéréotype)

Le 27 janvier 2016, 19:21 dans Humeurs 4

 

.

source photo : Pinterest

 

Ça vous paraît peut-être futile, inutile. C’est peut-être pour vous l’un de ses plaisirs dont on se passe le plus aisément, l’un de ceux que l’on n’apprécie jamais vraiment à sa juste valeur. Ce n’est pas mon cas. Je ne place pas la musique au second plan. Je l’écoute des heures durant. Je m’imprègne des mots que traduisent les notes. De toute l’émotion, la sensibilité qui se dégage des sons, des assemblages, des maladresses, des rythmes. Pour moi ça n’est pas futile, ni inutile, c’est important. C’est important d’écouter de la musique. De se laisser le temps. De la laisser nous emporter, adoucir nos idées noires et les meurtrissures de nos cœurs.

A mon sens la musique ne devrait pas passer après tout le reste, elle ne devrait pas être un plaisir secondaire. La musique, c’est une drogue saine et envoûtante, à consommer sans modération. Pourquoi s’en priver ? Quand je vois, chaque jour, toutes ces cigarettes qui n’ont de cesses de s’allumer autour de moi et former un manteau d’étoiles nocives, ça me dégoûte du genre humain. J’ai l’impression que l’Homme avec un grand H est fait de telle sorte qu’il aime s’autodétruire, il ne se donne même pas la chance de devenir quelqu’un, de réfléchir par ses propres moyens. C’est pour les binoclards intelligents ça, réfléchir. N’est-ce pas ? J’ai l’image de personnes faibles et sans espoirs qui pensent que rien n’a d’importance et que rien n’est plus beau que de s’offrir le temps de se détruire un peu plus, à chaque fois que l’occasion se présente.

Vous allez me dire, c’est drôle, mais je vois l’Homme comme une personne qui ne réfléchit pas et suit comme un vulgaire mouton toutes ces catégories qui le conditionne à être comme tout le monde. L’Homme lambda fume, boit du café, se bourre la gueule en soirée, arrive régulièrement en retard, n’est pas tellement sérieux, se repose sur les autres quand il s’agit de travailler et met toujours un point d’honneur à ne jamais faire ce qu’il dit, c’est trop bô les mots pq les mettre en appli' ? J’ai comme l’impression d’être inhumaine parfois. Car je ne suis rien de tout ça. Je ne suis pas mieux pour autant. Mais je vois la vie, tellement, autrement. J’ai le sentiment qu’il y a un profond gouffre entre moi et le reste du monde, entre moi et la vie telle qu’ils l’entendent. Un abysse démesuré et infini.

Je me souviens quant à l’école primaire, mon maître d’école avait dit de moi, devant toute la classe, que j’étais une extraterrestre parce que je ne parlais jamais. J’étais si sage que j’avais cette merveilleuse capacité à me confondre avec les murs, être invisible à leurs yeux, aux yeux du commun des mortels. Ça ne lui était alors pas venu à l’esprit que c’était peut-être simplement parce que je me sentais mal dans ma peau, mal, tellement mal. Et aussi et surtout qu’une petite fille de 10 ans avait envie de tout sauf de se sentir différente et de se l’entendre faire souligner dans une classe remplie d’inconnus merveilleusement heureux et agressifs. Les gens autour de moi, ils ne pensent pas. Ou tout du moins pas comme je le fais-moi. Je me souviens de tant de choses, de tant de souvenirs et de menus détails que ma tête en est farcie. Je réfléchie sans cesse, je prévois la prévision, comme pour être certaine que je conserverais toujours une longueur d’avance, que je ne serais jamais prise de cours. Je cible, je cerne, j’établis, je fais un constat. Je me crois constamment dans un jeu d'échec sauf que je ne peux pas toujours prévoir le coup des autres, ni le mien d'ailleurs.

 

Ju.

 

Me forcer

Le 20 janvier 2016, 20:49 dans Humeurs 3

Me forcer, me forcer, les mots rentrent et ressortent aussitôt, ils ne veulent pas s'imprimer, ils n'ont pas de poids, pas de sens, pas de valeur.

Me forcer, me forcer, peut-être qu'un jour je n'aurais plus à me forcer,

Je récite, des incantations je débite,

J'aimerais partir, partir très loin, j'aimerais qu'on arrête de me dire ce que je dois faire, ne pas faire, penser ou dire,

J'aimerais arrêter d'apprendre mon texte par coeur, le recracher, l'écrire le plus vite possible pour m'en débarrasser.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Du son pour vos oreilles

Le 4 décembre 2015, 19:28 dans Humeurs 2

www.version-prod.fr annonce téléphonique / message téléphonique / téléphone fixe / messages vocal / messagerie vocal / messagerie répondeur / accueil téléphonique /standard / musiques attentes téléphoniques / spot radio / studio pub radio:

Si tu as envie de danser comme un fou ou une folle dans ton T2, ta petite chambre, ta maison. Que ce soit avec les murs, le balais qui traîne dans un coin ou avec avec les rideaux de ton salon (why not). Si tu as envie de déchaîner ton body, décompresser un peu de ta semaine longue et cruellement trop sérieuse et bien je te conseille vivement ces quelques musiques, testées et approuvées ;)

Martin Tungevaag - Wicked Wonderland

 

Martin Garrix - Forbidden Voice

 

Feder ft. Emmi - Blind (Norbee V Bootleg)  

 

Et le meilleur pour la fin:

 

Sigala - Easy Love

 

 Bon week-end à tous!

 

Ju.

 

 

 

Voir la suite ≫